OFF ET FÊTE : deux ingrédients essentiels au jardin.
Mettons-nous au diapason !

Au bout du jardin

J’ai commencé l’année 2017 en écrivant haut et fort : « 2017, c’est la fête ».

Je lançais alors avec beaucoup d’enthousiasme mon nouveau site internet. Merci à Nathalie DUJARDIN et Yves BONIS, pour l’esthétique et la mise en forme du site, à Ludivine MALLARDE pour la gestion de l’hébergement (et à moi-même pour le contenu !).

Et puis début avril, je me mets en OFF. Ce OFF durera cinq mois parce qu’il était nécessaire. Sur le coup je ne comprends pas. J’ai bien du mal à accepter que mon âme, mon cœur et mon corps bloquent ce que je pense être aujourd’hui  mon ego, cette nécessité de coller à un monde qui ne correspond pas vraiment à votre moi profond, l’obsession du chiffre d’affaires qui vous fait accepter des choses qui ne sont pas alignées avec ce moi profond.

En septembre je repars malgré les doutes toujours présents. Je veux au moins terminer le travail commencé au printemps avec certains clients, clients que j’avais laissé en plan tout ce temps…

 

Et là l’effet WAOUH se produit et j’ai envie de le partager avec vous :

 

Voici ce que la famille B. de C. m’envoie :

Quand ta cliente continue sa feuille de jardin 🌻 :

Plantes aromatiques, famille B. de C.  Petit coin de paradis, famille B. de C.  Des fleurs, famille B. de C.  Un potager en carrés, famille B. de C.

 

Puis la famille B. de GsA :

Côté jardin, notre été a été une suite de belles opportunités qui nous a permis d’avancer. En fait, Benoît avait travaillé pour l’inauguration d’une boîte de TP et le hasard a fait qu’ils bossaient dans la rue à côté ! Du coup, ils sont venus nous faire le terrassement entre 2.

Ben a remplacé le brise vue vert horrible par quelque chose de naturel et de plus esthétique. Nous avons suivi tes conseils sur le choix des fleurs.

Un copain maçon a aidé Benoît pour le petit mur. Du coup, nous avons réussi à créer un petit espace sympa en attendant une belle terrasse en bois, un jour peut-être.

Donc en quelques mois, mise en application de la plupart de tes recommandations pour ce coin-là !!

Encore mille mercis à toi de nous avoir donné l’élan de faire !

Pour le reste du jardin, rien n’a changé pour l’instant et je t’avoue que l’on savoure la satisfaction d’avoir créé ce nouvel espace et d’en avoir profité dès cet été !

Je te laisse découvrir le résultat en images.

     

 

Et enfin la famille D. de S. à qui je rends visite, qui m’accueille. Elle me présente ce qu’elle a fait du peu que je leur avais transmis avant cette période OFF.

Le poulailler est installé et les poulettes courent gaiement dans le jardin. Cette famille, ne craignant pas de marcher dans une crotte de poule, leur offre la liberté la journée, et les renferme le soir pour leur épargner la visite d’un renard avec d’autres préoccupations que de leur laisser la vie sauve.

On me raconte aussi l’histoire de ces 4 poulettes : deux poules ont été achetées au printemps en ayant négocié avec le magasin le reprise de ces dames pendant les vacances des heureux propriétaires. Fin négociateur, le magasin acceptent et elles partent donc elles aussi en vacances. A leur retour de congés, on leur rend les deux poules avec deux œufs qu’une poule s’est mise à couver (pour l’anecdote, cette famille a accueilli son deuxième enfant en juin à croire que ça a donné des idées à cette poule !!). Deux poussins naissent et grandissent. Alors poulette ou coquelet ? Patience…

La réserve d’eau de pluie home made d’un style contemporain a aussi été installée.

Bref pendant ma période OFF, ils ont avancé et j’ai hâte de poursuivre avec eux cette aventure.

La vue au fond du jardin, famille D. de S.  Un joli poulailler, famille D. de S.   La poule noire, famille D. de S.

La poule blanche, famille D. de S.  Partie de cache-cache, famille D. de S.  Une réserve d'eau moderne et bien cachée, famille D. de S.

 

Aujourd’hui forte de ces retours, les doutes se sont envolés. Je sais que je suis à ma place et que l’envie de développer enVie d’aIR est là comme jamais elle ne l’a été depuis sa création, en janvier 2012.

La fête peut vraiment commencer !

 

Je suis heureuse de vous accueillir dans la nouvelle dimension d’enVie d’aIR. Je suis à votre disposition pour échanger et co-construire ce qu’enVie d’aIR peut vous apporter.

 

Je remercie du fond du cœur mes clients qui me portent dans l’éclosion de cette nouvelle dimension.

Nous co-créons et développons chaque jour une relation sereine et apaisée avec la nature qui les entoure et qui ne demande qu’à leur offrir.

 

Auteur

Virginie

Fille d'agriculteur et ingénieur forestier, je vous accompagne dans la réappropriation de vos espaces verts

Laisser un message

Your email address will not be published. Marked fields are required.

En application de la RGDP, il vous est nécessaire de cocher la case ci-dessous pour poster un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.